Cap ô pas cap

TRIP
11/01/2015

PRESENTATION DE L'EQUIPE:

Alexandra Lux, 28 ans - Championne du monde de Sauvetage Côtier en 2010. Rameuse de Cap Odyssée 2009. Une battante, même dans la durée…
Son objectif : se surpasser pour rallier un maximum de personnes autour de la préservation de l’eau potable, notamment au profit des populations qui en manquent au quotidien.

Itziar Abascal, 24 ans - Championne d’Europe de Sauvetage Côtier en 2011. Toujours partante… 

Son objectif : sensibiliser les jeunes espagnols afin de limiter les déchets et protéger l'eau.

Stéphanie Geyer Barneix, 39 ans - Championne du monde de Sauvetage côtier et championne du monde (Molokaï) de Paddle-Board. Rameuse de Cap Odyssée en 2009. La force tranquille… 

Son objectif : mobiliser pour protéger l’eau, un territoire de jeu exceptionnel. 

une zone où les conditions extrêmes sont très difficiles car elles changent très vite 
notamment avec des zones à très forts courants, un froid omniprésent et du vent fort


Le 2 janvier de cette nouvelle année 2015, les trois rameuses se sont élancées dans leur expédition de la traversée du Cap Horn au pied du Glacier Picos Azules, dans le fjord Garibladi.  

Relier le Cap Horn à l’Antarctique est un immense défi, dans une zone où les conditions extrêmes sont très difficiles car elles changent très vite notamment avec des zones à très forts courants, un froid omniprésent et du vent fort.Mais rien n’arrête l’équipe 

« des givrées » comme on les surnomme.  Les filles se relaient durant des heures en affrontant des températures de l’eau et de l’air très froides, autour de 3 -4 degrés. Elles ont fait face à une mer déchaînée avec des creux atteignant 1 mètre certains jours. 

Malgré les difficultés, rien ne les arrête et elles ont même la chance d’être
accompagnées de dauphins, baleines et lion de mer à certains moments.


Malgré les difficultés, rien ne les arrête et elles ont même la chance d’être accompagnées de dauphins, baleines et lion de mer à certains moments.

Leur volonté et leur travail ont payé puisque les 3 rameuses de l’extrême ont franchi la ligne d’arrivée à Puerto Toro

Leur volonté et leur travail ont payé puisque les 3 rameuses de l’extrême ont franchi la ligne d’arrivée à Puerto Toro, la ville la plus australe au monde le samedi 10 janvier 2015à 20h10 heure locale !

Stéphanie, Alexandra et Itziar arrivent ensemble sur la même planche et réalisent un exploit inédit en passant le mythique Cap Horn. Félicitations à ces sirènes de la mer qui ont dépassé leurs limites et accomplissent ce beau défi pour la protection de l’eau.


Suivez les:    Siteweb   Facebook    Facebook (supporter)   Twitter